Nous traversons présentement une période de crise sanitaire sans précédent. Le virus COVID-19, aussi appelé « coronavirus », a poussé le gouvernement québécois à adopter des mesures draconiennes, mais nécessaires, pour freiner la pandémie. Or, le fait de ne pas savoir quand la situation cessera peut causer, avec raison, d’importants épisodes de stress, d’insécurité, d’impuissance et d’anxiété.

Cette sensation déclenche en nous certains réflexes de survie, qui nous donnent parfois l’impression d’être « paralysé ». Bien que naturelle, une telle réaction peut entraîner de la procrastination et, ultimement, de la culpabilité. Heureusement, il existe plusieurs trucs et astuces pour vous aider à vaincre ces sentiments négatifs et gérer l’angoisse engendrée par la COVID-19. En voici cinq.

Accepter que vous serez moins productif et organisé qu’à l’habitude dans les premiers moments de la pandémie COVID-19

Devant l’incertitude, il est normal de se sentir improductif, désorganisé et dépassé par les événements. Or, en acceptant cette situation, il est plus facile de vivre avec cela et on se sent soudainement moins « bloqué » de l’intérieur. Sans banaliser ni paniquer, il faut apprendre à vivre en harmonie avec ces sentiments, sans quoi vous risquez de générer davantage de culpabilité et de stress. Bref, allez-y au jour le jour et profitez-en pour prendre un peu de temps pour vous.

Bien entendu, il ne faut pas voir l’isolement engendré par la COVID-19 comme étant une période de vacances. Toutefois, vous pouvez accueillir cette période comme une occasion de vous ressourcer et de réaliser des choses que vous n’avez jamais le temps de faire en temps normal.

Vous avez de vieux projets inachevés? Pourquoi ne pas les dépoussiérer et les faire avancer?

Éviter les nouvelles en continu sur la COVID-19, qui sont souvent source d’anxiété

Toute la journée, les médias vous bombardent d’informations en continu sur la pandémie et ses conséquences à travers le monde. Voilà qui n’aide en rien à calmer votre anxiété!

Ainsi, il vaut mieux éviter de passer vos journées à écouter les nouvelles en continu sur la COVID-19. Prenez plutôt un petit moment dans la journée, préférablement le soir, pour vous informer de la situation. Le reste du temps, concentrez-vous plutôt sur des projets importants ou sur quelque chose qui vous rend heureux.

Faire des exercices de cohérence cardiaque pour réduire votre niveau d’anxiété

Avez-vous déjà entendu parler de la cohérence cardiaque? Il s’agit de petits exercices simples de respiration rythmée qui rééquilibrent votre système nerveux et surtout, qui réduisent les effets de stress.

Il est d’ailleurs prouvé scientifiquement que 5 minutes de cohérence cardiaque peuvent vous calmer pour les 3 ou 4 prochaines heures de la journée. En effet, de bonnes techniques de respiration régularisent vos battements cardiaques, ce qui déclenche des pensées plus positives dans le cerveau. Répéter ces exercices 3 fois par jour vous aidera donc à passer à travers vos journées!

Bouger et s’oxygéner l’esprit (en respectant les consignes de santé publique)

Un isolement préventif ne nous empêche aucunement de sortir et de bouger un peu. C’est même essentiel pour évacuer votre surplus d’anxiété. L’activité physique déclenche de la sérotonine et de l’endorphine dans le cerveau, ce qui vous aide à garder votre calme.

Bien entendu, il importe de ne pas y aller en groupe et de garder une distance d’un mètre entre chaque personne, comme recommandé par les experts en santé publique. Alors, avez-vous pris le temps de prendre un peu d’air aujourd’hui?

Mettre à l’horaire des tâches qui vous font avancer

L’une des clés pour gérer votre stress est d’occuper vos journées avec des tâches à valeur ajoutée, tant au niveau personnel que professionnel. De cette façon, vous avez le sentiment du devoir accompli, même en pleine pandémie.

Le simple fait d’effectuer des suivis avec le travail ou de trouver de nouvelles opportunités d’affaires peut vous aider à passer à travers la crise. Vous pouvez aussi choisir de faire des passe-temps qui vous plaisent et qui vous détendent.

Surtout, il faut aussi vous assurer de conserver un contact social avec ceux que vous aimez, même si vous êtes en isolement. Prévoyez du temps pour téléphoner à vos proches, cela vous fera le plus grand bien.

Et n’oubliez pas : vous n’êtes jamais seul!

Être en quarantaine ou en isolement préventif peut donner l’impression à certaines personnes d’être laissées à elles-mêmes. Or, il est important de rappeler que, même en temps de pandémie, il existe de l’aide à leur disposition. De plus, c’est aussi une belle occasion d’aider les gens dans le besoin : envoyer une lettre à vos grands-parents isolés, faire des commissions pour quelqu’un qui ne peut pas sortir, aller porter des denrées au centre communautaire de votre quartier… Les possibilités ne manquent pas! Et il est prouvé que de faire des bonnes actions est non seulement bon pour le moral, mais aussi pour le bonheur et l’estime de soi.

Si vous vous sentez toujours submergé par le stress et l’angoisse, une séance de coaching PNL en visioconférence pourrait faire toute la différence. D’ailleurs, la majorité des professionnels de la santé maintiennent toujours leurs engagements à distance. Parce qu’en temps de crise, rien n’est plus important que l’entraide et la solidarité.